Le Maroc fait pâle figure dans un récent rapport sur l'égalité des sexes

N. (2019) Le Maroc fait pâle figure dans un récent rapport sur l'égalité des sexes, in: TelQuel, 07.06.2019.

L'ONG Equal Measures indique que l'objectif des Nations unies concernant l'égalité hommes-femmes ne sera pas tenue à l'échelle du globe. Dans un rapport publié le 4 juin, le Maroc fait pâle figure.

À quelques heures de l’ouverture de la Coupe du monde féminine en France, l’égalité des sexes dans le monde fait encore débat. Pire, pour l’ONG Equal Measure 2030, aucun pays n’aura atteint la parité des genres à l’horizon 2030. Dans une récente étude, publiée le 4 juin[1], basée sur un “nouvel indice des genres”, l’organisme constate que “40% de la population féminine, soit 1,4 milliard de femmes, vit en outre dans des pays ayant obtenu une note ‘très faible’ en matière d’égalité femmes-hommes”.

Ce rapport prend en compte les critères d’Objectifs de développement durable (ODD) définis par l’ONU. Parmi eux, une cinquantaine d’indicateurs retenus allant de la violence fondée sur le sexe à l’impact du changement climatique tout en passant par l’accès à l’éducation ou la santé. “Nous ne tenons pas les promesses d’égalité entre les sexes faites dans les Objectifs de développement durable pour des milliards de filles et de femmes”, constate la directrice de l’organisation, Alison Holder, lors de la présentation du rapport “Harnessing the power of for gender equality” (Exploiter le pouvoir des données data en faveur de l’égalité des sexes). Equal Measures regroupe un ensemble d’organisations régionales et mondiales de la société civile, du développement et du secteur privé.

Le Maroc, derrière ses voisins d’Afrique du nord

Le Maroc figure parmi les 129 pays étudiées et y fait pâle figure. Le Royaume obtient des scores mitigés notamment dans l’égalité des sexes. Ce critère comprend notamment des données liées aux mariages forcées, aux violences conjugales, à la représentativité des femmes dans les rôles ministériels et au Parlement ou encore concernant les voies légales d’accès à l’avortement. Un manque de représentation également perceptibles dans l’accès aux infrastructures et à l’innovation, comme le souligne les résultats liées à l’ODD 9, mais aussi à l’inégalité des revenus et des libertés (ODD 10).

 https://cdn.telquel.ma/content/uploads/2019/06/Capture-d%E2%80%99%C3%A9c...

Indice d’égalité des sexes par rapport aux ODD 2030, dans la région MENA.
Crédit: Equal Measures 2030, Juin 2019

L’ODD 13, relatif au changement climatique, montre un score très faible obtenue par le Maroc. Un objectif important, notamment à l’échelle du continent où les femmes sont parmi les plus touchés par les causes du changement climatique, entraînant les phénomènes migratoires. Le critère le plus bas, définis par l’ONG pour le Maroc, reste relatif aux notions de partenariats noués en terme d’ouverture des données statistiques, mais aussi de dépenses gouvernementales. Le Maroc est également le pays dans la région où les femmes ont le moins effectué, ou reçu, des paiements digitaux, avec une moyenne située à 8%, contre 28% à l’échelle régionale.

En revanche, le Maroc affiche de meilleurs résultats dans l’accès à la santé, à l’eau et en matière de lutte contre la faim.

 

 

Extension des barrières légales
Crédit: Equal Measures 2030, Juin 2019

Des chiffres qui positionnent le Royaume à la 88ème place mondiale en matière d’égalité des genres, avec un score de 59,3 sur 100. Au niveau de la région MENA, il figure à la 8-ième place, à peine devant l’Arabie saoudite mais derrière ses voisins du Maghreb et l’Égypte.

Les pays les plus égalitaires, selon l’indice, sont le Danemark, la Finlande, la Suède, la Norvège, et les Pays-Bas. En revanche, le Niger, le Yémen, le Congo, la RDC et le Tchad, des pays ayant “tous fait face à des conflits et des situations précaires dans les dernières années”, sont les moins égalitaires, selon l’étude. Et à Melinda Gates, co-présidente de la Fondation Bill & Melinda Gates de conclure: “Ce rapport devrait sonner l’alarme dans le monde. Nous n’atteindrons pas les Objectifs de développement durable si 40 % des filles et des femmes vivent dans des pays où l’égalité des genres ne règne pas.